MAISON EN BOIS MERLIN
PAGE D'ACCUEIL
LE BOIS :les avantages
REUSSIR VOS PROJETS
15 FACONS DE CONSTRUIRE AU BANC D ESSAI
Isolation froid et bruit
COMMENT VENTILLER SA MAISON ?
LA COUPE DES MURS DE NOTRE MAISON
PLANS de Notre Maison
NOS LIENS
L ARCHITECTURE BIO-CLIMATIQUE
LES BONS TUYAUX
EXEMPLE PERMIS DE CONSTRUIRE
LE CHOIX DU TERRAIN
LE PUIT CANADIEN
PALMARES EUROPEEN CONSOMATION D ENERGIE
SOLAIRE PASSIF
NORMES ELECTRIQUES (CONSUEL)
LES BONS PLANS
LES FONDATION et SOUBASSEMENT
ELEVATION des MURS
LA CHARPENTE
LES MENUISERIES EXTERIEURES
LES VITRAGES
IMPLANTATION CONSELLER
LES ENDUITS EXTERIEURS
LES ISOLANTS THERMIQUES
LABEL MAISON PASSIVE
CHEMINEE
SYSTEME "D"
REGLEMENTATIONS AIDES ECT...
LE BOIS Un isolant exceptionnel
LA CONSTRUCTION BOIS
LA CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS
CONSTRUIRE SOI-MEME
LES FONDATIONS
LE TRIPLE VITRAGE
CHAUFFAGE
LEXIQUE
Les inserts et foyers fermés
LES TUILES
Gouttières et descentes
TOITURES
LES VOLETS
LIVRE D'OR
FORUM
NOUS CONTACTER
ICI MAISON EN BOIS MERLIN
LA CONSTRUCTION PAS à PAS
REMERCIEMENTS
LA CONSTRUCTION BOIS

Nous reprenons ici la publication d’une entrevue parue sur CyberBTP

le 28.2.2007

http://www.cyberbtp.com/actus&dossiers/actualite/default.php?article=5624

Accueil>Actualité>

La construction en bois, une solution incontournable

pour le respect de l’environnement ?

Hartmut Hering, conseiller en construction bois d’Arbocentre à Ardon

(près d’Orléans, 45), voit dans ce matériau une solution incontournable au respect de l’environnement. Il a confiance en un développement de la filière en France, pays qui n’exploite que 27% de ses forêts, grâce, selon lui, aux grandes entreprises leaders dans le bâtiment, qui ont l’habitude d’une approche de la construction "par l’ingénierie, la recherche etl’innovation". Entretien.

CyberBTP : Quels sont les avantages de la construction bois ?

Hartmut Hering : Le bois est 15 fois plus isolant que le béton et peu consommateur d’énergie lors de son élaboration. Il permet donc une économie d’énergie importante. C’est surtout le seul dépolluant de CO

On réalise ainsi encore une économie d’énergie importante. Il permet de construire très rapidement car on préfabrique en atelier les murs, les éléments de toiture, même des cellules d’habitation ou de bureaux entièrs. On évite ainsi les aléas habituels des chantiers, et ses risques,

comme les intempéries. Grâce à la préfabrication, une maison bois peut être livrée bien plus rapidement qu’une maison maçonnée : sa livraison ne doit pas prendre plus de trois à quatre mois tandis que la construction maçonnée prend souvent beaucoup plus de temps.

2 efficace, car il s’en nourrit et le fixe sous forme de carbone, son principal composant. Avec la construction bois, on est sûr de ne pas violenter l’environnement outre mesure. Le bois est un matériau renouvelable, sain, agréable et plus confortable que les autres matériaux de construction. Bon isolant lui-même, il permet d’éviter largement les ponts thermiques, source principale de déperditions de chaleur en hiver.

Le prix d’une maison en bois est-il un obstacle ?

Le bois est un matériau noble et bien plus performant en comparaison, il va donc coûter un peu plus cher. Le m2 vaut entre 1.000 € et 1.600 € pour une maison bois. Mais, si un budget n’est pas à la hauteur des souhaits de surface définitifs, il est toujours possible de construire au départ plus petit, mais en bois, puis ajouter une extension plus tard, chose très facile avec ce mode de construction. Mais la note globale n’est pas nécessairement plus salée que pour une maison maçonnée, si l’on prend en compte le gain dans la gestion du chantier, plus rapide que d’ordinaire, et si l’on considère que dans un logement en bois, on peut diviser la note de chauffage par deux.

Les Français utilisent-ils beaucoup le bois dans la construction de leur habitation ?

L'usage du bois dans la construction se développe de plus en plus, et pas seulement au niveau des maisons. On construit en bois des hôtels et restaurants, des gymnases, des lycées et collèges entiers, des maisons de retraite, des bibliothèques... Cela dit, il reste beaucoup de chemin à parcourir. En comparaison avec l’Allemagne, l’Autriche ou les pays scandinaves, nous ne l’utilisons que très peu. Chez nous, le bois représente 4 à 5 % de la construction alors qu’on trouve jusqu’à 30 % de maisons en bois dans certains lands autrichiens, et 93 % aux Etats Unis.

C’est d'ailleurs paradoxal car la France fait partie des deux ou trois pays les plus boisés d’Europe. Pourtant on importe encore du bois, plus des trois quarts de nos besoins en bois d’oeuvre ! Il faut dire que nous n’exploitons que près de 27% de nos forêts. La France a très fortement développé son secteur du BTP et elle est devenue un leader mondial du béton, du verre et de l’acier construction, en délaissant un peu le matériau bois. Ceci explique en partie la situation marginale du bois construction ici. Je pense aussi que le fait de trop protéger notreéconomie dans les échanges internationaux nous a valu dans ce domaine un isolement contreproductif. Et puis il y a le refus du bois apparent dansde nombreuses communes dont les plans locaux d’urbanisme (PLU) privilégient les peintures et enduits. Le manque de familiarité avec ce beau matériau, lorsqu’il s’exprime en réglementation, constitue un grandfrein au développement du bois.

… /…

Que préconisez-vous pour le développement de la filière ?

La construction avec le bois devient, non plus une option, mais une nécessité pour l’environnement et l’économie. La surface des forêts françaises est en constante augmentation depuis 1850 et nous devons continuer à en planifier la gestion, ce qui se fait sur plusieurs générations (les bois résineux destinés à la construction mettent entre 25 et 70 à arriver à maturité, le chêne prend même jusqu’à 180 ans). La certification de gestion raisonnable et durable de nos forêts fait de grand progrès chez nous (PEFC et FSC). La France compte 4,3 millions d’hectares certifiés sur les 290 millions d’hectares de forêts certifiées dans le monde, c’est déjà énorme et c’est en bonne voie de développement ! Cette certification permet de corriger l’image d’exploitation sauvage que certaines pratiques ont installée dans le passé, notamment dans le tiers monde, et de généraliser les codes de bonne pratique. Plus l’industrie du sciage se développe, mieux c’est pour nos forêts. Se promener dans une belle forêt entretenue est un régal, car elle préserve sa faune et flore, résiste mieux aux catastrophes comme les feux et les tempêtes.

Ensuite, il paraît nécessaire de développer des campagnes de sensibilisation dans les communes pour y lever les réticences. En France, on commence à s’orienter vers le bois à cause de la pression environnementale. Il y a une dizaine d’années, l’idée motivante d’un retour à la nature était un effet de mode, mais aujourd’hui les gens sont de plus en plus pointus sur la question d’isolation, de la déperdition d’énergie, et l’indépendance des énergies fossiles motive alors les choix.

C’est un mouvement qui s’installe dans la durée et l’on trouve les solutions dans le bois construction qui est à tous égards nettement plus performant.

Est-ce que les formations professionnelles suivent le mouvement ?

Si on doit structurer la filière bois de la forêt au chantier, c’est sûr que les formations doivent augmenter. Il existe plus d’une centaine d’essencesde bois différentes dont bon nombre sont aptes à la construction selon leurs propriétés. Le travail du bois, un matériau naturel et très divers, est donc lié à un savoir-faire assez sophistiqué. Mais c’est un matériau quiintéresse et attire du monde. Il existe beaucoup de BTS et d’apprentissages etc., mais seuls 130 ingénieurs bois construction en moyenne sont formés en France chaque année. Augmenter ces capacités de formation est une condition sine qua non du développement. Le secteur ne compte pas encore assez d’agents de maîtrise, mais je suis confiant et je pense que cela va se développer avec une demande croissante.

D'autant que la construction avec le béton utilise déjà beaucoup de bois. Le contact avec ce matériau n’est donc pas inconnu des professionnels du bâtiment. Et les grandes entreprises innovent, se diversifient, s’adaptent. Elles sont gourmandes d’ingénieurs et créent des cellules de recherche et de développement pour avancer en terrain peu connu. Les grandes entreprises leaders du bâtiment conventionnel, qui ont l’habitude d’une approche de la construction par l’ingénierie, la recherche et l’innovation, vont être un important vecteur de ce développement, à côté des entreprises spécialisées en ce domaine, les charpentiers et constructeurs bois. C’est alors que les architectes auront à nouveau en face d’eux une offre constructive qui correspondra mieux à leurs volontés et aspirations. Le bois n’est pas un concurrent des autres matériaux, il sera toujours complémentaire. En 2007-2008, il devra déjà

représenter 5 ou 6% du volume des travaux de construction.

Consulter également, sur CyberBTP.com, les albums-photo qui

témoignent de l'évolution en France de la construction bois :

- Des maisons bois de plus en plus sophistiquées

http://www.cyberbtp.com/actus&dossiers/albums_photos/default.php?page=1&article=5485

- Une maison bois montée en une journée

http://www.cyberbtp.com/actus&dossiers/albums_photos/default.php?page=1&article=5437


MAISON BOIS MERLIN
VOICI NOTRE PREMIER SITE INTERNET SUR LA CONSTRUCTION DE MA MAISON EN BOIS
BONNE VISITE A TOUS !!!!!
JEAN-PAUL
Aujourd'hui sont déjà 84319 visiteurs (166644 hits) MERCI
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=